Les catégories
Top ventes

Canard n° 1

Canard n° 1
46 €
Voir

Canard n° 5

Canard n° 5
46 €
Voir

Canard n° 4

Canard n° 4
46 €
Voir

Actualités & Promotions
  • GRANDE BRADERIE

    Vente de faïences dégriffées le samedi 25 mars 2017 de 9 h. à 12 h. puis de 14 h. à 18 h. à la faïencerie.
    Cette vente présentera un très large choix de faïences dégriffées, de fin de séries ou de modèles au cœur des ateliers de la faïencerie.

Accueil › La Fabrication

De la motte d’argile brute au décor à la main, toutes les étapes d’une fabrication traditionnelle.

Les ateliers de la Faïencerie d’Art de Malicorne vivent dans le respect d’une tradition héritée des grands faïenciers d’autrefois.

"Aujourd'hui, le silence de la faïencerie protège encore un art dont les gestes sont toujours restés les mêmes... habileté, précision, maîtrise... A Malicorne, rien ne naît sans patience, rien n'est beau sans passion, rien n'est vrai sans respect."

La Terre :

Créations d'artisans faïenciers chez l'entreprise Faïenceries d'Art de Malicorne (72)

L'argile qui doit servir à la fabrication des formes est extraite d'une carrière située à la sortie de Malicorne. Brute et impure, elle doit subir tout un processus de préparation pour pouvoir être utilisée en atelier. La terre est mélangée avec une argile d'une localité voisine, La Chapelle d'Aligné, et avec de l'eau.

Elle séjourne ainsi une semaine dans des bacs avant d'être versée dans un malaxeur pour être broyée. Un ajout important d'eau la rend liquide. Elle est alors tamisée puis s'écoule dans un grand bassin de décantation. Après une semaine de repos durant laquelle l'excédent d'eau est éliminé par un trop-plein, la terre toujours liquide, alors appelée barbotine, est versée dans des formes de plâtre. Ces formes absorbent l'eau pendant deux à quatre jours : la terre est alors assez dure pour être ramassée, mise en pains et stockée en cave pour une durée minimale de deux années. Ce vieillissement en cave a son importance: les matières organiques encore présentes dans l'argile s'éliminent et la terre obtient alors des qualités plastiques idéales pour le façonnage des formes.

L'émail :

Créations d'artisans faïenciers chez l'entreprise Faïenceries d'Art de Malicorne (72)

L'ingrédient essentiel de l'émail est la calcine: un mélange d'oxydes de plomb et d'étain dont la qualité sera déterminante pour sa blancheur. Des lingots de plomb et d'étain sont fondus dans un four alimenté avec du bois. Les flammes viennent lécher le métal qui rapidement entre en fusion. La porte du four reste ouverte pour permettre à l'air d'entrer et rapidement une couche poudreuse d'oxyde, la calcine, se forme à la surface du bouillon de métal.

La calcine est récupérée puis mélangée avec du sable de Nevers, du sable et du borax. Tous ces ingrédients sont déposés dans un four alimenté au charbon. A la température de 1000° C. environ, les poudres entrent en fusion et sont précipitées dans une fosse remplie d'eau. Par ce refroidissement brutal, on obtient des blocs solides d'émail brut qui sont ensuite finement broyés jusqu'à l'obtention d'une poudre qui mélangée avec de l'eau donnera le bain d'émail.

La Fabrication des formes :

Créations d'artisans faïenciers chez l'entreprise Faïenceries d'Art de Malicorne (72)

Habile et précis, le geste du tourneur imprime à l'argile une courbe régulière, un galbe précis. L'art du potier fascine et l'on reste impuissant à vouloir décrire avec des mots ces sensations intimes entre l'artiste et la matière. Le tournage est employé pour la fabrication des formes rondes et lisses.

Le calibrage permet de réaliser des modèles ronds comportant des reliefs légers comme des cannelures. Un moule de plâtre s'adapte sur un tour de potier muni d'un bras mécanique articulé. Il suffit de placer une balle de terre au fond du moule et de le faire tourner rapidement. En abaissant le bras mécanique, un gabarit appelé estèque pénètre dans le moule et comprime l'argile sur ses parois. Après quelques heures de séchage, il est possible de récupérer la forme.

Les autres formes sont obtenues par estampage: on utilise des moules de plâtre qui se décomposent en plusieurs parties. Chaque élément est garni à la main d'une plaque de terre, puis le moule est recomposé pièce par pièce. Après séchage, le moule est démonté et la forme apparaît avec ses coutures et ses imperfections. Il faudra lisser, ébarber, et parfois ajouter des éléments en relief comme des anses.

L'ajourage :

Créations d'artisans faïenciers chez l'entreprise Faïenceries d'Art de Malicorne (72)

Après quelques jours passés en cave pour se raffermir, certaines formes peuvent être ajourées. A l'aide d'un canif, l'ajourant découpe patiemment l'argile crue pour donner aux vases, corbeilles ou pieds de lampe une finesse et une légèreté sans pareil. Ce travail long et délicat a fait la réputation des faïences de Malicorne.

Les cuissons et le décor :

Créations d'artisans faïenciers chez l'entreprise Faïenceries d'Art de Malicorne (72)

Les formes terminées sont disposées en cave pour un séchage lent et régulier. Elles sont ensuite cuites une première fois à 1050°C. La terre devient dure et poreuse, et obtient une couleur brun-rosée. Les terres cuites sont aussi appelées biscuit. Le biscuit est plongé dans le bain d'émail pour que les fines particules d'émail viennent se déposer à sa surface. Les décors sont aussitôt appliqués.

Posées à l'aide de pinceaux, les couleurs sont toutes composées d'oxydes métalliques: cobalt pour le bleu, antimoine pour le jaune... Le silence est profond dans l'atelier de décoration. Chacun retient son souffle et l'on pourrait presque parler de recueillement tant l'attention est grande.

C'est la seconde cuisson à 920°C. qui fixe les couleurs du décor sur l'émail pour rendre ces dessins vifs et inaltérables. Le feu est aussi le moment de vérité, la dernière étape où tout peut basculer: fêles et autres défauts de cuisson peuvent en une nuit ruiner le travail de plusieurs semaines.

Glossaire :

Barbotine

Argile à l'état liquide. Mélangée avec moins d'eau pour la rendre plus ferme, la barbotine est utilisée pour le collage des reliefs: anses, prises de couvercles, etc.

Calcine

Mélange d'oxyde de plomb et d'oxyde d'étain. La calcine est le composant essentiel de l'émail. L'étain en particulier lui donne sa blancheur.

Ajourage

Découpage au canif de formes crues. L'ajourage était employé dans certaines manufactures françaises du XVIIIème siècle comme Niderviller ou dans des fabriques de porcelaine au XIXème siècle (Paris, Limoges). L'ajourage est devenu une spécialité de Malicorne dans les années 1920.

Biscuit

Le biscuit est une forme ayant subit une première cuisson, autrement dit une terre cuite. Le biscuit est solide et surtout poreux, ce qui permet de l'émailler par immersion dans un bain d'émail.

Bain d'émail

Créations d'artisans faïenciers chez l'entreprise Faïenceries d'Art de Malicorne (72)

Il s'agit simplement d'une fine poudre d'émail obtenue après un long broyage, mélangée avec de l'eau. Le trempage des biscuits dans le bain d'émail se fait à l'aide de pinces métalliques ou directement à la main. Cette opération délicate et qui se demande un bon coup de main ne dure que quelques secondes.

Poncif

Le poncif est une simple feuille de papier transparent sur laquelle est dessiné le décor à reproduire. Des trous fins et rapprochés faits avec une aiguille en suivent les contours avec précision. Le décorateur pose son poncif sur la pièce à décorer et passe par dessus de la poudre de charbon de bois finement pilé pour obtenir en pointillé le tracé du motif.

Non connecté Connexion

paypal carte bleu visa mastercard

  • Le lundi :
    14h - 18h
  • Du mardi au samedi :
    9h -12h / 14h - 18h
  • Du 1er avril au 30 septembre & Dimanche et jours fériés :
    14h - 18h
  • Du 1er avril au 30 septembre sans réservation
  • Du mardi au samedi (sauf jours fériés) départ à 11h00, 14h00 et 15h00.